fbpx

DÉCOUVREZ TINYBIRD

Suivez notre aventure fruitée

15 octobre 2018

COMMENT BIEN CONSERVER SES FRUITS ET LÉGUMES

 Par TinyBird

Ce moment nous est déjà tous arrivé. Vous savez, ce moment où vous avez fait les courses, vous avez prévu vos repas de la semaine et vous videz vos sacs nonchalamment pour remplir le frigo et vos placards. Hop hop, les tomates au frigo, les courgettes encore dans leur sac dans le bac à légumes avec les bananes, par peur qu’elles murissent trop vite. Après tout, qu’est ce que ça change, je vais tout manger dans la semaine. Quand le jeudi arrive, un magnifique repas m’attend : de belles courgettes molles, des tomates dures et sans goût et des bananes noires !

Et pourtant, c’est quelque chose que j’aurais pu éviter. Après quelques recherches de mon moi du jeudi, voici en résumé quelques règles simples pour mieux conserver ses fruits et légumes et éviter une reconversion dans le commerce de champignons.

 

L'éthylène, le gaz qui fait mûrir

L’éthylène est la molécule responsable de la maturation des fruits.

On peut séparer les fruits et légumes en deux catégories : ceux qui, une fois cueillis, produisent de l’éthylène (dits « climactériques » – c’est cadeau si vous voulez briller à votre prochaine soirée branchée) et ceux qui n’en produisent pas. Si vous les mélangez tous dans votre bac à légumes, vous aurez la chance de retrouver le tout pourri dans peu de temps !

En effet, la molécule est diffusée par les « climactériques » et fait mûrir ses petits camarades qui sont encore verts ! Par exemple, dans votre bac, une banane stimulera une cerise Et plus cette molécule est concentrée, plus la maturation est rapide. Un régiment de banane est donc une arme de maturation massive.

Et comment savoir dans quelle catégorie tombe tel fruit ou tel légume ? Petite liste (non exhaustive) pour avoir des idées :

Les fruits et légumes qui mûrissent tous seuls
 

La tomate
L’avocat
L’abricot
La pomme
La poire
Le melon
La pêche
Le kiwi
La mangue
La banane

Les fruits et légumes qui restent de marbre
 
Le poivron
Le potiron
L’aubergine
Les agrumes
Les fruits rouges
Le concombre
La pastèque
L’ananas
Le raisin
Vous pouvez donc habilement mélanger un climactérique avec un non climactérique non mûr pour le consommer dans quelques jours à pleine maturation. Les placer dans un environnement fermé accentuera l’efficacité.

Attention :
– Il vaudra toujours mieux consommer un fruit qui a pleinement mûri sur l’arbre ! La saveur d’un ananas à peine cueilli consommé sur une plage réunionnaise aura une saveur incomparable.
– Si le fruit est cueilli trop tôt, rien ne pourra le sauver.
– Les fruits riches en eau finiront par se flétrir, avant de pourrir, même sans éthylène.
 

Conserver ou mûrir, il faut choisir

Un autre paramètre est très important : la température.

Le froid ralentit le processus de maturation. Grosso modo, les règles sont les suivantes :
– A température ambiante, au frais, sec et à l’abri de la lumière pour les fruits et légumes mûrs à consommer dans les deux/trois jours ;
– Au frigo, en séparant climactériques et non climactériques.

 

Un cas particulier : les bananes mises au frigo deviendront noires en quelques jours sans pour autant mûrir ! Elle subissent un choc physiologique du froid.

   

Choisir la température et trier pour mieux conserver

En résumé :
– Vous voulez faire mûrir un fruit : température ambiante, ajouter un fruit qui produit de l’éthylène pour en faire mûrir un qui n’en produit pas. Un sac accélèrera la maturation.
– Vous voulez conserver un fruit mûr : sans sac, le mettre au frigo et le consommer dans les quelques jours à venir en prenant soin de séparer fruits produisant de l’éthylène de ceux qui n’en produisent pas.
 
Astuce bonus, vous pouvez congeler tous les fruits et légumes (à faire quand ils sont très frais).
 

Et voilà, maintenant j’espère que vous avez appris quelques trucs et astuces pour mieux conserver vos fruits et légumes.

 

Question bonus, quel est le fruit pour lequel vous craquez en toute circonstance ? On en parle dans les commentaires !

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories : Non classé

Partager l'article :

EMAIL :

INFO@TINYBIRD.FR

TinyBIRD

2 PLACE DE L'ÉGLISE

77000 LA ROCHETTE

ADRESSE :

©TINYBIRD  All Rights Reserved. 2018

DÉCOUVREZ TINYBIRD